Espérance de Tunis : Le back-to-back continental : entre rêve et véritable objectif

April 26, 2019

 

Après une phase de groupes convaincante qu’elle a achevé invaincue avec 14 points, l’Espérance a envoyé un message clair à ses concurrents tout en assumant pleinement son statut de tenant du titre. Mais aux portes de la finale, les Sang et Or retrouvent un adversaire qu’ils connaissent bien et qui fera tout pour annihiler les rêves d’une deuxième Ligue des Champions consécutive.

 

Al Ahly, 2012 puis 2013. Voilà la dernière fois qu’un club a remporté, coup sur coup, ce trophée tant convoité. Avant cela, c’était le TP Mazembe qui parvenait à réaliser ce fameux back-to-back en 2009 et 2010. Et c’est ce même TPM qui affrontera ce Samedi à Tunis une équipe de l’Espérance ayant encore cette finale perdue en 2010 dans un coin de la tête. Cette finale, justement, il en reste un survivant dans chaque camp. Coté tunisien, c’est Khalil Chammem qui était déjà titulaire à l’aller comme au retour. Dans le camp adverse, l'attaquant Patou Kabangu aura à cœur de rééditer la performance datant désormais de près d’une décennie. Ce dernier a même déclaré que ce TPM version 2019 était « plus fort que celui de 2010 », jugeant qu’il y avait « un peu de tout dans le groupe : jeunesse, talent et expérience » contrairement à l’équipe qui était arrivé en finale de la Coupe du Monde des clubs, et qu’il décrit pourtant comme « un effectif moyen mais avec une bonne organisation et un très gros mental sur le terrain ».

En s’appuyant sur un effectif qui a très peu évolué par rapport à la dernière édition remportée au terme d’une finale historique, Mouine Chaabani et son staff comptent néanmoins bien bousculer une équipe qui parait injouable à domicile mais plutôt prenable lorsqu’elle voyage. L’objectif sera donc de profiter de cette manche aller afin de prendre une avance confortable avant un match retour à Lubumbashi qui s’annonce bien pénible. En effet, le bilan des congolais sur leurs terres est sans appel : en 4 matchs disputés à domicile dans cette compétition, ils totalisent 4 victoires avec 16 buts marqués et un seul but encaissé. Autant dire que le Stade Tout Puissant Mazembe a tout d’une forteresse imprenable. En revanche, les corbeaux sont tout de suite moins à l’aise lorsqu’il faut jouer loin de leurs terres : aucune victoire, un match nul et une lourde défaite sur le terrain du CS Constantine (3-0), adversaire que l’Espérance avait dompté à l’aller et au retour lors de la manche précédente.

 

Il sera donc primordial de jouer sans complexe 90 minutes qui pourraient permettre au club de Bab Souika de vivre une fin de saison palpitante où ils auront la possibilité de remporter trois nouveaux trophées en plus de la récente Supercoupe de Tunisie. Les hommes de Chaabani comptent en effet 9 points d’avance à six journées de la fin en championnat, sont encore en lice dans une Coupe de Tunisie où ils affronteront en ¼ l’US Monastir, avec enfin cette demi-finale continentale contre le TP Mazembe

Pour cette rencontre, le staff des sang et or pourra compter sur le retour de blessure de deux éléments clés : Anice Badri et Khalil Chammem. La seule absence notable sera donc celle de Rami Jeridi, éloigné des terrains pour une durée de trois semaines en raison d’une blessure musculaire. Il existe également un doute quant à la présence de Taha Yassine Khenissi qui a ressenti des douleurs lors du dernier entrainement. Voici donc ce à quoi devrait ressembler la composition d’équipe de l’Espérance : 

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload